MAT-INNO

Les chambres implantables sont des dispositifs utilisés lors de traitements de chimiothérapie. Elles sont régulièrement la source d’infections, particulièrement lors de l’administration de nutrition parentérale. En modifiant les propriétés de surface d’un matériau, il est possible de contrôler l’adhésion et le développement de micro-organismes sur ce support.

Le projet MAT-INNO a pour objectif de mieux comprendre les phénomènes d’adhésion de bactéries et levures (principalement Staphylococcus aureus et Candida albicans) afin de proposer des surfaces, aux propriétés contrôlées, ce qui limiterait le risque d’infections.

Nos efforts portent actuellement sur la maîtrise des propriétés de surface en termes de topographie, hydrophobicité et fonctionnalisation. Les surfaces étudiées sont en oxyde de titane ou alliage de titane compte tenu de leur biocompatibilité et de leur utilisation dans de nombreux dispositifs médicaux.

    • MAT-INNO

      Développer de nouveaux matériaux à base de TiO2 permettant une réduction du risque d’adhérence des microorganismes.

      Comprendre l’influence des traitements de chimiothérapie sur la dégradation fonctionnelle des biomatériaux.

      Lire la suite

Nouveau Article

Nouveau Article